Translate

lundi 6 août 2018

Constante gyroscopique Universelle théorique


La constante gyroscopique  Universelle que j'avais trouvé était basé sur des expérimentations, il fallait que je connaisse l'angle de variation de l'obliquité, maintenant j'ai trouvé la solution pour trouver cette constante théoriquement, on sait que;

 N/(O^2) = 1/E

N étant cette constante gyroscopique Universelle, O est la période de variation de l'obliquité de l'axe de rotation du gyroscope, E est la période de la précession des équinoxes,

au départ il suffit de considérer qu'en tout temps la vitesse moyenne angulaire de la variation de l'obliquité de l'axe de rotation est la moitié de la vitesse moyenne angulaire de la précession des équinoxes, puis si on considère un même angle parcouru, c'est aussi pareille en comparant les fréquences, car pour un même angle parcouru 1/O = 1/(2E)

appliquons cette connaissance a notre équation de départ;

[N/2]/(O^2) = 1/(2E)

nous savons que la constante N représente un temps, l'unité de temps étant le même que celui utilisé pour la période précession des équinoxes E, alors

N = (constante)(unité de temps) = (module de N)(unité de temps)

la stratégie c'est d'obtenir une vitesse angulaire au carré pour le membre de droite, écrivons encore notre équation comme suit;

[(module de N)(1/2)(unité de temps)]/(O^2) = 1/(2E)

écrivons unité de temps au membre de droite;

[(module de N)(1/2)]/(O^2) = 1/[(2E)(unité de temps)]

multiplions par (radian)^2 chacun des deux membres de cette équation;

[(radian)^2][(module de N)(1/2)]/(O^2) = [(radian)^2]/[(2E)(unité de temps)]

le membre de droite de cette équation peut représenté une vitesse angulaire au carré, il faut donc que

[(module de N)(1/2)] représente un déplacement angulaire au carré pour que le membre de gauche de cette équation représente une vitesse angulaire au carré, nous savons que lorsque O = E, le déplacement angulaire totale d'un cycle de variation de l'obliquité O correspond a 2(variation angle) = (pi), alors il faut;

[(module de N)(1/2)] = (pi)^2 = environ (3.1416)^2

(module de N) = 2(pi)^2

N = [2(pi)^2](unité de temps) = environ (19.739209)(unité de temps)

unité de temps est le même que l'unité de temps utilisé pour la précession des équinoxes.

On peut donc connaître la valeur théorique de l'angle de variation de l'obliquité de l'axe de rotation de la Terre, ainsi que la période de variation de l'obliquité de cette axe avec les équations suivante qui représente le mouvement non uniforme d'un simple gyroscope quelconque;

(variation angle) = {(90 degrés)[(19.739209)(unité de temps)]^(1/2)}/[(E)^(1/2)]

(variation angle) = {[(unité de temps)^(1/2)](90 degrés)(4.442883)}/[(E)^(1/2)]

(variation angle) = {[(unité de temps)^(1/2)](399.85947 degrés)}/[(E)^(1/2)]

en radian cela donne;

(variation angle) = [(unité de temps)^(1/2)]{[(pi)^2]{1/[(2)^(1/2)]}/[(E)^(1/2)]

(variation angle) = {[(unité de temps)^(1/2)](6.9788642)}/[(E)^(1/2)]

O = {[(19.739209)(unité de temps)]^(1/2)}[(E)^(1/2)]

O = {[(unité de temps)^(1/2)](4.442883)}[(E)^(1/2)]

Pour la Terre, en considérant que la période de précession des équinoxes E = 25 860 ans on a;

(variation angle) =  2.4865 degrés

(variation angle) = .043398 radian

O = 714.462 ans



jeudi 1 mars 2018

Constante gyroscopique universelle du Saros

Sur la vidéo que je vous présente sur YouTube, la variabilité de l'obliquité O de l'axe représenté par une tige qui est une brochette de 15 cm de long, est très difficile a voir sur un petit écran, sur un grand écran ou avec un projecteur on peut très bien voir la tige vibré, c'est cette vibration qui est la variabilité de l'obliquité O de l'axe de rotation du disque de liège de 17.2 cm de diamètre et 1 cm d'épaisseur, l'angle maximal d'inclinaison du disque est de 26.83 degrés, la tangente vaut .5059 ou 44 mm/85 mm,  le disque touche la table quand cette angle est atteinte.
Pour un cycle ou une période de variabilité de l'obliquité O et un cycle ou période de précession E du disque, la constante gyroscopique universelle du Saros S ou N vaut;

S = N = [(O^2)]/E

l'unité de temps pour N ou S étant la même unité de temps que pour E,
S pour référer au cycle du Saros de l'orbite de la Lune, N pour référer au déplacement des noeuds de l'orbite de la Lune, O pour référer a l'obliquité de l'axe de rotation du gyroscope, E pour référer a la précession des équinoxes,
il faut que la vitesse moyenne angulaire de la variabilité de l'obliquité O soit proportionnelle a la vitesse moyenne angulaire de précession E et que la constante de proportionnalité soit égal a 1/2 ou .5,
S = N et pour la Lune c'est le cycle ou période de précession du Saros et il est d'environ 18.6 ans,
voici cette vidéo;

Constante gyroscopique universelle du Saros

Édition 1, 4 mars 2018

Avec l'analyse de cette vidéo et d'une photo prise a un moment ou l'on voit très bien le brouillage du a la variation de l'obliquité O, je peut confirmer que cette expérimentation est cohérente avec la théorie qui nous informe que la vitesse moyenne de la variation de l'obliquité de l'axe de rotation est proportionnelle a la vitesse moyenne de précession, la constante de proportion étant 1/2 ou .5,
on peut écrire cela comme suit;
(vitesse moyenne absolu du a la variation de l'obliquité O) = (1/2)(vitesse moyenne absolu du a la précession E)
Sur la photo que je montre l'ombre du au brouillage de la vibration O était d'environ 3.25 pouces pour 17.49 pouces, la longueur de cette ombre était de 12 pouces, mais avec la longueur estimé sous le disque, cela donne une longueur de 17.49 pouces;

arctan[(3.25)/(17.49)] = arctan(.1858) = 10.5267 degrés

l'estimation de variation angle était de 10.9059 degrés,

l'erreur est donc d'environ;

(10.9059)/(10.5267) = 1.036, soit 3.6 %

d'après la vidéo E = environ 1266.7 millisecondes, j'ai donc assez de ces deux valeurs pour prouver la théorie décrite ci-dessus, j'ai commenté ma vidéo pour donner des détails de calcul, comme l'équation général d'un gyroscope conventionnelle utilisé dans des conditions normal pour le mouvement non uniforme avec variabilité de l'obliquité;

(variation angle) = (90degrés)(O/E)

avec la constante gyroscopique universelle du Saros qui est ici de N = 18.6 millisecondes, j'ai obtenu
pour O;

[(O)^2]/E = 18.6 millisecondes

O = [(18.6 millisecondes)(1266.7 millisecondes)]^(1/2) = 153.49469 millisecondes

voici la photo montrant l'ombre du au brouillage causer par la vibration de l'axe de rotation ou de la variabilité de l'obliquité O, je n'avais pas désactiver mon flash et c'est difficile a voir sur la photo, je suggère de regarder la photo a la noirceur si possible;


Ah! voici une autre photo très réussis;


J'ai noté 3. 5 pouces de large pour 30 pouces de long;

arctan(3.5)/(30) = arctan(.11667) = 6.6546 degrés et lerreur est de;

(10.9059)/(6.6546) = 1.6388 soit 63.88% d'erreur.

Édition 2,  10 mars 2018

La première photo n'a pas été prise aux équinoxes, je ne doit pas la considéré pour l'estimation de la variabilité l'obliquité, j'ai pris une photo le 8 mars 2018 qui est encore plus aux équinoxes que la deuxième photo, voici cette photo;


j'ai noté 4.5 pouces pour 29.5 pouces

arctan[(4.5 pouces)/(29.5 pouces)] = arctan(.1525423) = 8.673174 degrés

l'erreur est de (10.91 degrés)/(8.67 degrés) = 1.258 soit environ 26 % d'erreur

ces deux photos(la deuxième et la troisième) se ressemble beaucoup, sur celle du 8 mars on voit bien que l'angle visible du disque est plus aux équinoxes, aussi le brouillage du a la vibration de la tige est plus uniforme et important vers le haut de la photo, ce qui facilite l'estimation.

Plus on est vers les équinoxes et plus la précision de l'estimation expérimentale est importante, aussi quand l'angle de variation de l'obliquité est petite, l'estimation est précise, dans de tel cas la période de l'obliquité O est beaucoup plus petite comparé a la période de précession E et la constante gyroscopique est plus précise.

dimanche 28 janvier 2018

Variation de l'axe de rotation de la Terre en fonction des précessions des équinoxes et de l'orbite de la Lune

La variation de l'angle de l'axe de rotation de la Terre sur elle même est en radian;

(variation angle) = [(pi radian)/2](N/E)^(1/2)

N étant la période de précession de l'orbite de la Lune qui est d'environ 18.6 ans
et E est la période de précession des équinoxes qui est d'environ 25 800 ans,
pour avoir la valeur en degrés il suffit de remplacer (pi radian)/2 par 90 degrés, pi vaut ici environ 3.1416 ,
pour N estimé a 18.6 ans et E estimé a 25 800 ans, variation angle est donc estimé a .0421761 radian ou 2.416513 degrés.

Cette équation est basé sur les deux équations représentant la période de variation de l'axe de rotation de la Terre O suivante;

O = 2[(variation angle)/(180 degrés)]E

O = [(N)(E)]^(1/2)

On peut noter ici les deux rapports suivant;

O/N = E/O

Équations que j'ai déjà mentioné(O étant estimé a environ 693 ans), il suffit donc de comparé ces deux équations comme suit;

2[(variation angle)/(180 degrés)](E) = [(N)(E)]^(1/2)

en isolant (variation angle) nous obtenons;

(variation angle) = (90 degrés)[(N/E)]^(1/2)

(variation angle) = [(pi radian)/2][(N/E)]^(1/2)

Les scientifiques reconnaissent aujourd'hui toute les valeurs de cette équation, il faut donc reconnaître aussi la valeur O, puisque cette équation vient de la comparaison de deux équations représentant cette valeur O, qui est la période de variation de l'axe de rotation de la Terre sur elle même.

Voici des témoignages Inuits sur YouTube(merci a Alain Laurendau et aux Inouits), les auteurs de cette vidéo),(cependant on n'a rien a craindre, c'est un cycle naturel qu'on exagère, la variation de la hauteur du Soleil est beaucoup plus visible dans les régions polaires, c'est un cycle naturel);

Témoignage Inuit La Terre Bascule

Édition 1, 30 janvier 2018

Cette édition est pour démontrer comment il est facile de se faire une idée a propos de la période de variation de l'axe de rotation de la Terre sur elle même, sans allé dans les détails de précision, comparons d'abord les vitesse angulaire de rotation pour la variations angulaire de l'axe de rotation et la variation angulaire pour la précession des équinoxe qui est responsable du déplacement des saisons, cycle qui dure près de 26 milles ans, comparons des vitesse angulaire moyenne, si ces vitesses moyennes étaient égal, on aurait;

(360 degrés)/E comparé a 2(variation angle)/O

il faudrait remplacé 360 degrés par 180 degrés pour retrouver notre équation qui représente O, en moyenne la vitesse angulaire responsable de la précession qui dure environ 25 800 ans est donc deux fois plus rapide que la vitesse angulaire de variation de l'axe de rotation de la Terre qui dure environ 693 ans, cette période de 693 ans est donc deux fois plus grande que dans un cas imaginaire ou les vitesses angulaire seraient les mêmes, car sa vitesse angulaire réel pour l'axe de rotation de la Terre est deux fois plus petite.

Pour les Inuits, il est tout a fait normal de noter une variation angulaire d'environ 1/2 degrés en 70 ans(soit environ le diamètre du Soleil vu dans le ciel), ce qui représente une variation de 2.5 degrés ou cinq fois le diamètre du Soleil en 350 ans(demi cycle arrondit, le cycle total arrondit étant de 700 ans), ces les valeurs correspondante entre un maximum et un minimum, les valeurs plus précises étant environ 346.5 ans et 2.41 degrés, puis 693 ans pour le cycle complet.

De telle variation sont beaucoup plus visible dans les régions polaires, le Soleil et la Lune paraissent beaucoup plus gros près de l'horizon et les variation de hauteur paraissent tout autant exagéré.
J'ai noté dans la vidéo qu'un Inuit a remarqué que la chasse a la clarté du  jour durait maintenant deux heures comparé a une heure par le passé, cela est donc un changement en quelques décennies tout au plus, c'est quand même très significatif.

Édition 2, 31 janvier 2018

Si les journées deviennent plus longue et plus chaude l'hivers dans les régions polaire c'est parce que l'inclinaison de l'axe de la Terre diminue, cependant l'été les journées doivent bien diminué et refroidir du a cette diminution de l'axe de rotation de la Terre, puis si on connait des étés plus chaude
malgré des journées réduite, c'est du probablement a l'augmentation de l'effet de serre.
Il reste a savoir depuis quand l'inclinaison de l'axe de rotation de la Terre a commencé a diminué.

Édition 3, 3 février 2018

Selon une référence que j'ai trouvé sur le site(notre-planete.info);

Variation de l'obliquité de l'axe des pôles

[citation] actuellement, l'axe des pôles forme un angle de 23°27' avec la perpendiculaire. Cet angle varie de 22 a 25° tous les 41 000 ans environ.[fin de la citation]

Mon commentaire a propos de cette citation est le suivant;

cette angle(estimé en 2014) est 23°27' ou 23.45 degrés, ce qui est presque exactement l'angle intermédiare entre 22° et 25°, l'angle intermédiaire exact étant de 23.5 degrés ou 23°30',
cela nous dit pas si cette angle est en diminution ou en augmentation.
Entre un maximum et un minimum il y a une période de 20 500 ans pour une variation de 3° soit 25°-22° = 3°,

(20 500 ans)/(3 degrés) =  6 833 ans par degrés ou 3416 ans pour 1/2 degrés, 1/2 degrés étant environ le diamètre du Soleil vu dans le ciel, les Inuits que l'on voit dans cette vidéo, ont-ils plus de 1 000 ans?

Selon Wikipedia mis a jour le 1 janvier 2018, l'inclinaison de l'axe de la Terre diminue et cette diminution est d'environ 0,4680" par ans, ce cycle serait aussi d'une durée de 41 000 ans, l'angle actuelle serait de 23°26'13,022"(ou 23,4369506480°), je cite;

[citation]En ce qui concerne la Terre, une propriété importante de l'obliquité est la variation cyclique de sa valeur: celle-ci varie entre 24.5044°(ou24°30'16") et 22.0425°(ou 22°2'33")[fin de la citation]

si on soustrait ces deux valeurs, on a une variation d'angle de 2.4619°,
pour un demi cycle de 20 500 ans qui correspond entre un maximum et un minimum, on a donc environ 8326 ans par degrés ou 4163 ans pour 1/2 degrés, ce qui est environ le diamètre du Soleil vu dans le ciel, les Inuits que l'on voit dans la vidéo semblent avoir vu dans leur vies une variation de la hauteur du Soleil importante et suffisante pour que la durée de chasse varie d'une heure(deux heures au lieu d'une seule), sont-ils assez vieux pour avoir connu Jésus Christ ou sont-ils assez vieux pour avoir déjà vu les grandes pyramides d'Égypte en construction?

voici l'adresse de la référence de Wikipedia;

L'inclinaison de l'axe

Estimons la variation de la hauteur du Soleil vu dans le ciel de Resolute Bay pour une augmentation de la durée du jour de un heure;
Resolute Bay est tout près du parallèle ou de la latitude 75°,
a l'équinoxe du printemps et d'automne la durée du jour et de la nuit est égal partout sur la Terre, soit 12 heures, au solstice d'été on a 12 heures de plus et au solstice d'hiver on a 12 heures de moins,
la hauteur du Soleil a l'équinoxe pour Resolute Bay est d'environ 15 degrés,
une variation de 15 degrés équivaut donc a 12 heures(pour Resolute Bay), ou 5 degrés pour 4 h ou 1.25 degré par heure, ce qui équivaut a environ 2.5 diamètres du Soleil, c'est 2.5 fois plus exagéré que le 1/2 degré ou le diamètre Solaire que j'avais estimé en gros pour 70 ans.

Estimé la variation de la hauteur du Soleil mène a l'impasse, c'est exagéré en plus ou moins selon que l'on essaie d'évaluer la hauteur du Soleil dans les régions polaires ou dans d'autre région beaucoup plus au sud, bien qu'il y ait une possible exagération des Inuits et cela suffirait a confirmé le cycle d'environ 693 ans, une évaluation de la hauteur du Soleil est très difficile et il faut vraiment des conditions particulière, bien que les régions polaires facilite cette évaluation, a mon avis la solution précise est mathématique, et c'est la solution qui est la plus cohérente avec les courbes de température du GIEC pour les 1 000 dernières années(avant l'an 2 000)(voir les courbes ci-dessous, message du 18 janvier 2010).

Édition 4, 18 février 2018

J'ai trouvé deux photos sur le site web de WikiStrike prise a ou près de Vancouver a quatre ans d'intervalle, soit le 27 juillet 2006 et le 27 juillet 2010 a 20 h. 50 min.,
j'estime que la variation de la hauteur du Soleil dans le ciel a varié de .25 degrés par 4 ans soit environ .5 diamètre du Soleil par 4 ans, pour les Inuits la variation de la hauteur du Soleil avait été estimé a 1.25 degré ou environ 2.5 diamètres du Soleil, ce qui est 5 fois plus que la variation de Vancouver pour 4 ans, il y aurait cohérence entre ces deux observations en autant que l'observation des Inuits aurait été fait sur une période de 20 ans(5 fois 4 ans),
comme ces observations n'ont pas été fait au soltice, ni pour Vancouver, ni pour les Inuits, il a une correction a faire, car pour Vancouver, le 27 juillet est 36 jours après le soltice d'été du 21 juin, la correction serait la même pour les Inuits, en autant que leur observation aient été fait 36 jours après le soltice d'hiver du 21 décembre, ce qui le 26 janvier, soit a environ 6 mois d'intervalle du 27 juillet pour Vancouver, la correction a faire est de multiplier par le facteur de correction suivant obtenu comme suit;

{cosinus[(36/91.25)(90 degrés)]}^-1 = 1.2284317 ,

pour Vancouver la variation de la hauteur du Soleil pour 4 ans serait donc de .3071079 degré ou environ .6142158 diamètre du Soleil,
pour les Inuits de Resolute Bay cette variation pour 20 ans serait de 1.5355396 degrés ou environ 3.0710792 diamètres du Soleil, ce qui est 11.011273 fois ou environ 11 fois plus rapide que la variation moyenne que j'avais estimé mathématiquement pour 20 ans
(pour 20 ans la variation moyenne estimé par mes calculs est : 20[(2.416 degrés)/(346.5 ans)] = .1394516 degrés par 20 ans ou .2789033 diamètres du Soleil par 20 ans).

Prendre la variation de la hauteur du Soleil au couché du Soleil n'est pas aussi précis que prendre la variation de la hauteur du Soleil a midi vrai et autant que possible choisir un des deux soltices, car autrement cela nous obligent a faire des corrections, aussi c'est une très bonne stratégie d'évaluer la variation de l'ombre derrière un obstacle en hauteur a midi vrai a un des deux soltices, comme l'a fait le forumer oursnandi qui commentait l'article du forumer wendigo, intitulé;
Quand la Terre bascule, les Inuits témoignent
publié sur le site agoravox, la vidéo est la même que celle ici haut, voici cette article et les commentaires, y compris celui de Oursnandi(merci);

Quand la Terre bascule, les Inuits témoignent

Voici l'adresse web de l'article qui montre les deux photos de Vancouver le 27 juillet prise a 4 ans d'intervalle soit le 27 juillet 2006 et 2010 et a la même heure, soit a 20h.50 min.;

Encore une preuve que l'axe de rotation de la Terre est en train de basculer

Édition 5, 23 février 2018

Je me rend maintenant compte que le cycle du Saros de 18.6 ans est définit selon un rapport commun a tous les gyroscope, soit;

N = (O^2)/E ,

la période du cycle du Saros est égal au rapport du carré de la période du cycle de l'obliquité sur la période du cycle des équinoxes,

cela est valable pour le gyroscope Terre, pour tous les gyroscopes, il suffit de remplacer N par l'expression correpondante (O^2)/E du gyroscope et l'équation de la variation de l'axe de rotation du gyroscope devient donc;

(variation angle) = [(pi radian)/2]{[(O^2)/E]/(E)}^1/2

(variation angle) = [(pi radian)/2](O/E)

(variation angle) = [(180 degrés)/2](O/E)

on revient a notre équation de départ, équation qui est général pour tout gyroscope;

O = [2(variation angle)/(180 degrés)](E)

Le cycle du Saros qui est du a la précession de l'orbite de la Lune du a l'attraction gravitationnelle entre le Soleil et la Lune, le plan de l'orbite de la Lune n'étant pas parallèle au plan de l'orbite de la Terre autour du Soleil, il y a donc une précession de l'orbite de la Lune qu'on appelle cycle du Saros, ici je l'appelle période du cycle du Saros, qui est bien aussi une précession.

La période du cycle du Saros est donc définit selon deux valeurs universelle d'un gyroscope, soit la période de l'obliquité O et la période de précession E, définit comme suit;

N = (O^2)/E,

il suffit donc de réarranger les termes d'une équation que j'ai déjà écrite pour me rendre compte que cette valeur peut venir de l'équation général du gyroscope que j'ai déjà trouvé pour le gyroscope Terre, cela semble bien être l'équation général pour un gyroscope(il ne faut pas oublié l'équation bien connu qui est aussi une équation général  pour le mouvement uniforme sans variation de l'obliquité et qui est dans la plupart des livres de sciences qui inclu les gyroscopes, cette équation est;

M/(IW) = (2pi radian)/E = vitesse angulaire de précession des équinoxe = (360 degrés)/E

si c'était le mouvement uniforme sans variation de l'obliquité

M étant le moment de force ou Torque et IW le moment cinétique, E est la précession bien connu des gyroscopes),
il serait maintenant plus juste de reconnaître qu'il y a au moins deux équations principale et général pour un gyroscope conventionnel, ces deux équations nous informent des relations entre O, E, variable angle, M, moment cinétique.

Le plus important a retenir dans cette édition 5, c'est que la période du cycle du Saros peut être calculé avec des valeurs général connu du gyroscope conventionnel Terre.

Remarque très importante, c'est que cette valeur (O^2)/E est une constante, c'est quand même une coïncidence extraordinaire et mystérieuse!!

N = (O^2)/E,

O = [(N)(E)]^(1/2)

on sait que si l'épaisseur de la glace continu d'épaisir au pôle Sud et continu a diminué au pole Nord, cette différence augmentera le moment de force ou Torque M, puis comme le moment cinétique resterait peu changé, alors la période de précession des équinoxes va diminué, ainsi que O, puis N n'a pas de raison de changer, les relations entre le Soleil et la Lune ne changera pas a cause d'une différence d'épaisseur de glace a nos deux pôles!

J'ai essayé une diminution de E comme E/4, cela entraine O/2 = (693 ans)/2= 346.5ans et un demi cycle de 173.25 ans, soit entre un maximum et un minimum , puis variable angle serait doublé, soit
4.832 degrés au lieu de 2.416 degrés.
Puis j'ai essayé aussi E/5, cela entraine O/(5)^1/2 = O/(2.236) = 309.9ans, soit environn 310 ans et 155 ans pour un demi cycle qui est la période entre un maximum et un minimum.
puis variable angle = 5.4 degrés au lieu de 2.416 degrés, cela donne (variable angle)(5)^(1/2).
Ce n'est pas possible que M est pu varié si rapidement en quelques décennies seulement, enfin les périodes E et O sont basé sur les vitesse moyennes (360 degrés)/E et 2(variation angle)/O,

ces vitesses moyenne pourrait peut être doublé, surtout vers l'intermédiaire d'un demi cycle comme on est actuellement(on est entre un maximum et un minimum environ) , puis même possiblement triplé en apparence si la conjecture avec l'influence de Jupiter est favorable(contribution de Jupiter a la variation de la hauteur du Soleil vu dans le ciel),
puis pour être cohérent avec les observations de Vancouver et les Inuits comme je l'ai comparé, il faudrait que la vitesse de précession moyenne (360 degrés)/E augmente d'au moins 3.66 fois, disons près de 4 fois, et cela en considérant que la période de variation de l'obliquité O diminue de 1.91 fois, disons près de 2 fois (notons que les variations des vitesses moyenne de précession des équinoxe et de la vitesse angulaire moyenne de l'obliquité sont les mêmes),  puis en considérant une vitesse 3 fois plus élevé que la vitesse angulaire moyenne de l'obliquité(qui inclurait la contribution apparente possiblement favorable de Jupiter)
2(variation angle)/O,
cela étant exagéré car il faudrait une fonte des glaces au pôle Nord très rapide comparé a une épaisseur de glace polaire au Sud qui a peut être augmenté un peu, puis il faudrait que cette différence soit fait très rapidement, en quelques décennies seulement, cela me parait impossible, mais c'est vraiment cette différence d'épaisseur des glaces qui peut amener une différence notable pour les périodes E et O.
Aussi en considérant que mon estimation basé sur les deux photos de Vancouver prise a un interval de 4 ans, comparé a l'observation des Inuits  de Resolute Bay sur 20 ans, puis en considérant des erreurs ou exagération de 3.66 fois fait par mon estimation basé sur les photos de Vancouver ou d'autre considération quelconques, il a quand même cette possibilité, ce qui compte c'est d'essayer de montrer que tout est normal et essayé de comprendre ce qui se passe!

Édition 6, 24 février 2018

On peut maintenant estimé l'influence maximal de Jupiter, avec l'aide de la constante gyroscopique Universelle qu'on a trouvé, je me rappelle que l'orbite de la Terre subissait une précession dont la période E correspondante était de l'ordre de 100 000 ans (cycle climatique de Milankovitch), nous avons donc ici;

 E = 100 000 ans, pour trouver la période  de la variation de l'obliquité correspondante, il suffit de faire;

18.6 ans = [(O)^2]/(100 000 ans)

O = 1363.82 ans = (1.968)(693 ans)

(variation angle) = [(180 degrés)/2](O/E) = 1.227 degrés = (.508)(2.416 degrés)

la vitesse de la variation angulaire de l'obliquité de l'axe de l'orbite de la Terre est de;

[2(variation angle)/O] = (.508)[2(2.416 degrés)]/[(1.968)693 ans)]

= (.258)[2(2.416 degrés)/(693 ans)],

c'est donc environ 1/4 de la vitesse moyenne angulaire de la variation de l'obliquité de la Terre, j'avais déjà estimé qu'elle était 1/2 de cette vitesse, ce qui fait qu'au lieu de considérer une variation maximal apparente a 3 fois la variation moyenne de la hauteur du Soleil vu dans le ciel, il faut plutot considérer 2.5 fois cette variation moyenne, soit 2 fois la vitesse moyenne multiplier par 1.25, soit 2(1.25)  = 2.5,

l'exagération minimal estimé était auparavant de 11/3 = 3.66,

maintenant elle est de 11/(2.5) = 4.4,

on peut utilisé et considérer la constante gyroscopique universelle comme constante et précise si les conditions gyroscopique sont normal et pas exagéré, par exemple pour un O correspondant beaucoup plus petit que le E correspondant, c'est assez précis, par contre lorsque le O correspondant n'est pas beaucoup plus petit que le E correspondant, c'est beaucoup moins précis, on peut prendre l'exemple de l'orbite de la Lune qui subit une précession a cause du Soleil, en utilisant cette constante gyroscopique universelle, on déduit que le O correspondant et le E correspondant sont égal, soit;

O = E = 18.6 ans, pour la Lune et (variation angle) = 90 degrés,

ce qui et très exagéré, ceux qui regarde souvent la pleine Lune savent très bien que malgré que la hauteur maximum de la Lune vu dans le ciel a minuit varie beaucoup avec les années, cette variation est quand même beaucoup moins que 90 degrés, aussi je suppose que pour la Lune le O correspondant n'égal pas le E correspondant, parce que ici le calcul pour trouver le O correspondnt a été fait avec la constante gyroscopique universelle, ce qui n'est pas précis lorsque le O correspondant n'est pas beucoup plus petit que le E correspondant.

Pour les petits gyroscopes des laboratoires, les unités de temps pour les O correspondant et les E corrrespondant peuvent être des secondes ou mêmes des minutes ou autrement, chaque O correspondant et chaque E correspondant a ses propres unité de temps, l'utilisation de cette constante gyroscopique universelle est cependant la même, en autant qu'on utilise les bonnes unité de temps.

Édition 7, le 25 février 2018

Il est intéressant de remarquer que lorsque l'on compare une période de précession E connue et une autre période de précession connue E correspondante,
pour que la vitesse moyenne angulaire de l'obliquité correspondante demeure proportionnelle a la vitesse moyenne angulaire de la précession correspondante(la constante de proportion étant de 1/2 ou .5), il faut;

que le rapport [(O)^2]/E soit constant

que (variation angle) correspondant
varie comme [(E)/(E correspondant)]^1/2

que la période de l'obliquité correspondante O
varie comme [(E correspondant)/(E)]^1/2

que la vitesse moyenne angulaire de l'obliquité correspondante
varie comme (E)/(E correspondant).

C'est les caractéristiques de l'équation générale d'un gyroscope pour le mouvement non uniforme avec variation de l'obliquité, que j'écris de nouveau ici;

(variation angle) = (90 degrés){[(O^2)/E]^(1/2)}/[(E)^1/2]

(variation angle) = (90 degrés)(O/E)

C'est exactement la même équation, l'une d'elle nous montre le rapport constant qu'il faut respecter, ce rapport constant est [(O)^2]/E et ce rapport nous donnent le cycle du Saros de la Lune qui est de 18.6 ans, intéressant, intriguant, coïncident et mystérieux!

Édition 8, 8 mars 2018;

Voici une photo d'une projection d'une vidéo que j'ai prise d'un gyroscope que j'ai fabriqué et expérimenté, le brouillage de la vibration de la tige indique la variation de l'angle de variation de l'obliquité de l'axe de rotation, j'obtient;

(variation angle) = arctan[(4.5 pouces)/(29.5 pouces)] = arctan(.1525423) = 8.673174 degrés

variation angle théorique est 10.91 degrés

(10.91)/(8.67) = 1.26  soit 26 % d'erreur

plus on fige et photographie vers les équinoxes, plus c'est précis, aussi plus variation angle est petit et plus c'est précis, tout comme plus O la période est petite comparé a la période de précession E et plus c'est précis.
d'après la vidéo j'avais estimé E = 1266.7 millisecondes
puis d'après la constante gyroscopique ici N = 18.6 millisecondes avec E = 1266.7 millisecondes, on obtient O = 153.49 millisecondes, avec ces valeurs j'ai trouvé (variation angle) = 10.91 degrés,
voici cette photo;




Je précise que le cycle de la rotation de la ligne des noeuds de la Lune est de 18 ans et 219 jours soit 18.6 ans, c'est ce cycle que je considère ici, par commodité pour l'appellation de la constante gyroscopique, j'appelle cette constante constante gyroscopique du Saros,
le cycle du Saros qui est de 18 ans et 11.3 jours soit 18.03 ans est aussi lié a la ligne des noeuds et on confond souvent ces deux cycles, voici un site qui donne de l'information sur ces deux cycles;

A propos du Saros, de la rotation de la ligne des noeuds et du cycle de Méton

Première discussions;

Variation de l'axe de la Terre en fonction de deux précessions

Référence;

Cycle climatique d'environ 100 000 de Milankovicth

Photos de Vancouver 2006 et 2010

Témoignage des Inuits de Resolute Bay au Canada

Wikipédia pour la version officiel

lundi 18 janvier 2010

cycle climatique de 693 ans



J'ai trouve' un cycle climatique de 693 ans, celui-ci correspond a la variation perioque de l'axe de rotation de la Terre d'environ 2.4 degres, il manque de l'information importante sur la decouverte de la variation de l'axe de la Terre d'environ 2.4 degres(pourtant cela devrait etre facilement verifiable avec la variation de la latitude des 2 cercles polaire)[faux, voir edition 1 ci-dessous], mais en connaissant la duree de la precession des equinoxe d'environ 26 000 ans, j'ai pu trouve' ce cycle de 693 ans, voici la demonstration (l'image ci-contre, donne la courbe bleu pale que j'ai superpose' aux courbes de temperature des deux derniers millenaires) :





http://www3.sympatico.ca/pierrejsavard/earth_gyroscope2.pdf






Edition 1(22 janvier 2010):
Il est tres important de comprendre, que bien que le plan decrit par la precession responsable de ce cycle climatique de 693 ans soit perpendiculaire au plan decrit par la precession des equinoxes, la direction du plan decrit par cette precession responsable de ce cycle de 693 ans n'est pas defini, alors c'est pourquoi cette precession ne peut pas etre determine' par l'evaluation de la variation de la hauteur du Soleil, a un meridien, aux solstice ou aux equinoxe .
Meme si on connaissait parfaitement la direction du plan de cette precession, l'evaluation de la variation angulaire( d'environ 2.4 degrees) de cette precession serait tres difficile en evaluant d'une facon quelconque la variation de la hauteur du Soleil.

Aussi comme la planete Jupiter et les autres planetes sont la cause du mouvement de precession de l'orbite de la Terre(autour du Soleil) qui est periodique sur une periode d'environ 100 milles ans, alors Jupiter et les planetes vont engendre' une variation de l'inclinaison de l'orbite de la Terre autour du Soleil, soit une precession perpendiculaire a celle periodique d'environ 100 milles ans, mais l'analyse indique que cela va seulement modifie' un peu plus ou moins l'amplitude des variations de temperatures causer par le cycle climatique de 693 ans( a certaine periode l'amplitude des variations de temperature sera un plus importante et a d'autre periode l'amplitude des variations des temperatures sera un peu moins importante), je me suis aide' de l'equation suivante pour faire cette analyse:

O/E = 2[(variation angle)/(180 degres)] ,

O etant la precession qui dure la moins longtemps et E, la precession qui dure la plus longtemps,

(variation angle) est la variation angulaire de la precession 0, en degrees, on peut exprime' (variation angle) en radian, a condition qu'on change 180 degres par 3.1416 radian.

Pour le cycle de 693 ans, (variation angle) peut etre trouve' theoriquement de la facon suivante:

O = (NE)^(1/2) = 693 ans, (environ),

[(693 ans)(180 degrees)/[(2)(25 800)] = (variation angle) = environ 2.4 degrees.

N est la periode de precession de l'orbite de la Lune autour de la Terre, qui dure environ 18.6 ans.